Tumblr photosworld

pandasneedourlove no picture added to post Pandas NEED our LOVE
A Giant Panda Blog dedicated to the Conservation of you guessed it...Pandas! I've created this "Vulnerable Species Blog" (the giant pandas are no longer an endangered species) so that there is a simple social media site that dedicates its time to the love of pandas. Not only that, it provides links for donations to the cause, because PANDAS NEED OUR LOVE! If we can help the pandas by expressing our love through donations, the spread of knowledge, and scientific advances; we increase their lifespan and their breeding abilities. According to the WWF, their reclassification recognizes decades of successful conservation efforts, led by the Chinese government, and demonstrates that investment in the conservation of iconic species; like giant pandas does pay off – and benefits our society as well as species,” said Lo Sze Ping, CEO WWF-China. And remember: there are still only 1,864 left in the wild. So, Help Me Save the species Ailuropoda melanoleuca by following my blog and or donating to some of these places: WWF Adopt A Panda Adopt a Giant Panda at the Smithsonian Donate to the Smithsonian National Park Adopt a Panda at the San Diego Zoo Donate to San Diego Zoo Global Sponsor a Giant Panda at Zoo Atlanta Support Zoo Atlanta's Giant Panda Program Donate to Pandas International Adopt a Panda through Pandas International Adopt a Panda at the Memphis Zoo Adopt a Panda at the Edinburgh Zoo Adopt a panda at the Toronto Zoo Donate Bamboo to the Adelaide Zoo Adopt a Panda at the Adelaide Zoo
mesillusionssousecstasy no picture added to post Mes illusions sous ecstasy
"On vit... comme des cons. On mange , on dort, on sort. Encore et encore. Et encore... Chaque jour est l'inconsciente répétition du précédent : On mange autre chose, on dort mieux, ou moins bien, on sort ailleurs. Mais c'est pareil, sans but, sans intérêt. On continue, on se fixe des objectifs factices. Pouvoir. Fric. Gosses. On se défonce à les réaliser. Soit on les réalise jamais et on est frustrés pour l'éternité, soit on y parvient et on se rend compte qu'on sen fout. Et puis on crève. Et la boucle est bouclée. Quand on se rend compte de ça, on a singulièrement envie de boucler la boucle immédiatement, pour ne pas lutter en vain, pour déjouer la fatalité, pour sortir du piège. Mais on a peur. De l'inconnu. Du pire. Et puis qu'on le veuille ou non, on attend toujours quelque chose. Sinon on presserait la détente, on avalerait la plaquette de médocs, on appuierait sur la lame de rasoir jusqu'à ce que le sang gicle... On tente de se distraire, on fait la fête, on cherche l'amour, on croit le trouver, puis on retombe de haut.. On tente de jouer avec la vie pour se faire croire qu'on la maitrise. On roule trop vite , on frôle l'accident. On prend trop de coke, on frôle l'overdose. Ça fait peur aux parents, des gènes de banquiers, de PDG, d'hommes d'affaires, qui dégénèrent à ce point là, c'est quand même incroyable. Il y en a qui essaient de faire quelque chose, d'autres qui déclarent forfait. Il y en a qui ne sont jamais là, qui ne disent jamais rien, mais a la fin du mois, ils te signent un chèque . Et on les détestes parce qu'ils donnent tant et aussi peu. Tant, pour qu'on puisse se foutre en l'air, et si peu, pour ceux qui comptent vraiment. Et on finit par ne plus savoir ce qui compte vraiment, justement. Les limites s'estompent, on est comme un électron libre. On a une carte de crédit à la place du cerveau, un aspirateur à la place du nez, et rien à la place du cœur, on va en boite plus que l'on ne va en cours, on a plus de maisons qu'on a de vrais amis, et trois cents numéros qu'on appelle jamais..." Nous avons une jeunesse en or... R.I.P
loading...